LOMÉ


LOMÉ
LOMÉ

LOMÉ

Fondée à la fin du XIXe siècle, capitale du Togo depuis 1897, Lomé (514 000 hab. au début des années 1990) se trouve dans l’angle sud-ouest du pays, en position frontalière. Son site est constitué par un cordon littoral sableux isolant de l’océan une lagune étroite et allongée en cours de remblaiement. En arrière du wharf construit en 1902, un large boulevard semi-circulaire englobe la vieille ville, dont le plan radial date de l’époque allemande: à l’ouest, un quartier administratif (Yovo Komé) aux espaces dégagés, où les anciens bâtiments ont fait place à des immeubles modernes; à l’est, un quartier mixte (commerces en bordure de mer, enseignement, résidences), où sont fixés la majorité des islamisés (Zongo). Les extensions urbaines se sont produites d’abord à l’ouest (Kodjoviakopé, Ntékonakpoé), où elles se sont heurtées à la frontière, puis à l’est, où, dans le quartier Bé, prolifèrent de petites maisons en banco couvertes de tôle ondulée qui se dissimulent sous une mer de cocotiers. La croissance urbaine a gagné le plateau de Tokoin, au nord de la lagune, et progressé aussi en direction du port et de la vaste zone industrielle adjacente. Ce port en eaux profondes, à 8 kilomètres du centre, achevé en 1968, est constamment agrandi; son trafic est passé de 400 000 tonnes en 1972 à 1 800 000 tonnes en 1992 (il exporte en particulier des phosphates).

La fondation de l’université du Bénin a donné à Lomé la fonction intellectuelle qui lui manquait. Les activités industrielles, non négligeables dans le pays, sont assez réduites dans la capitale: brasseries, huileries, savonneries, fabrication de chaussures, de plastiques, de peintures, liquéfaction de gaz industriels, raffinerie de pétrole. L’artisanat demeure très vivace. Mais c’est le commerce qui reste la base de la vie quotidienne; facilité par la proximité des pays voisins et les possibilités de trafic qui en découlent, il est dominé par les «marchandes de tissus», dont l’influence réelle déborde largement le domaine purement économique.

Lomé
cap. du Togo, port sur le golfe du Bénin; 600 000 hab. Ch.-l. de préfecture et de la région Maritime (6 396 km²; 1 040 000 hab.).
Le port exporte phosphates, cacao et café. Marché agric. Industries: text., cimenterie, brasserie. Aéroport international.
Université. Archevêché catholique.
Conventions de Lomé: accords de coopération économique (1975) entre la C.é.E. et des pays d'Afrique, des Antilles et du Pacifique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lome — Lomé Ville de Lomé Pays      Togo Gentilé Loméens R …   Wikipédia en Français

  • Lome II — Lomé II Lomé II est un quartier au nord du centre de Lomé, la capitale du Togo. Lomé II est le lieu où l ancien président Gnassingbé Eyadema avait sa résidence, un batiment lui même situé à proximité du camp militaire de Tokoin. Le quartier est… …   Wikipédia en Français

  • Lomé II — est un quartier au nord du centre de Lomé, la capitale du Togo. Lomé II est le lieu où l ancien président Gnassingbé Eyadema avait sa résidence, un bâtiment lui même situé à proximité du camp militaire de Tokoin. Le quartier est donc l un des… …   Wikipédia en Français

  • Lomé — Lomé, con una población estimada de 676.400 habitantes (2003), es la capital de Togo. Ubicada en el golfo de Guinea, en África, Lomé es el centro administrativo e industrial del país, así como su principal puerto. Por la ciudad se exporta café,… …   Enciclopedia Universal

  • Lomé I — bezeichnet: einen Teil des Lomé Abkommens Lomé I (Fußballverein), einen togoischen Fußballverein Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia

  • Lomė — Lomė̃ dkt. Váikščiojo po nakti̇̀nę Lomė̃ …   Bendrinės lietuvių kalbos žodyno antraštynas

  • Lome — (Bay Beach), Hafenplatz, seit 1897 Hauptstadt der deutsch westafrikan. Kolonie Togo, mit (1906) 3942 Einw., darunter 96 Weiße, in gesunder Lage am Meeresstrande, hat breite, mit rotem Lehm festgelegte und mit Palmen und Ficus Arten bepflanzte… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Lome — Lome, Militärstation, seit 1897 Hauptstadt (seit 1905 eigener Bezirk) des deutschen Schutzgebietes Togo, an der Sklavenküste, am Golf von Guinea, (1905) 3879 E., darunter 95 Weiße; Dampferstation, Landungsbrücke, Bahnausgangspunkt. – Vgl. Seidel… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Lomé — the capital, largest city, and main port of Togo …   Dictionary of contemporary English

  • Lomé — [lō̂ mā′] capital of Togo: seaport on the Bight of Benin: pop. 450,000 …   English World dictionary


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.